ODO Paris

EXEM est un laboratoire spécialiste du contrôle de l’exposition électromagnétique, leader français dans l’exposition du public. En ce début 2021, son PDG, Guilhem ASTRE annonce le coup d’envoi de son « Observatoire des Ondes », un service innovant de supervision de l’évolution électromagnétique qui accompagne le déploiement de la 5G.

Testé en avant-première avec l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) à Marseille, Nantes, Paris et Bordeaux, ce dispositif représente un intérêt majeur pour les municipalités. En effet, dans le contexte de transformation digitale très rapide de notre société, l’Observatoire des Ondes est un outil impartial et fiable pour éclairer le débat sociétal qui oppose le plus souvent les enjeux de développement économique, aux préoccupations environnementales et de santé publique.

Créée en 2010, EXEM est une société spécialisée dans le contrôle de l’exposition humaine aux champs électromagnétiques, dont le siège est situé à Toulouse avec de nombreuses implantations sur le territoire national.

Leader sur le marché de l’exposition du public, EXEM intervient dans le cadre du dispositif de surveillance des ondes électromagnétiques mis en place par décret et financé par l’ANFR. Aujourd’hui tous les citoyens et les mairies françaises peuvent bénéficier de ce dispositif pour contrôler l’exposition de leur domicile et des lieux publics. Son expertise porte également sur le contrôle de l’exposition des travailleurs rendu obligatoire par le décret 2016-1074.

 L’Observatoire des Ondes pour surveiller l’évolution de l’exposition du public

Aujourd’hui EXEM diversifie son offre avec le lancement de l’Observatoire des Ondes, un service issu de son activité R&D. Il s’agit d’un dispositif de supervision de l’exposition aux ondes électromagnétiques basé sur le déploiement d’un réseau de capteurs connectés sur un territoire dédié. Ce nouveau service permet de consulter en temps réel les niveaux d’exposition via un site internet grand public www.observatoiredesondes.fr.

Dédié aux collectivités, ce service a été conçu pour accompagner les municipalités dans une démarche de transparence auprès de leurs administrés. Ces capteurs « large bande », fabriqués par EXEM, mesurent une dizaine de fois par jour l’exposition aux ondes émises par tous les équipements dans les bandes allant de 80 MHz à 6 GHz. Cette gamme d’ondes inclut la radio FM, la télévision numérique terrestre, le Wi-Fi et toutes les technologies de téléphonie mobile. Le site internet dédié, permet aux citoyens de suivre en temps réel l’évolution de leur exposition.

« Laboratoire spécialisé dans le contrôle de l’exposition humaine aux champs électromagnétiques, EXEM innove dans l’écosystème des villes intelligentes avec le premier observatoire des ondes qui répond au besoin de surveillance des réseaux numériques. Neutre et indépendant, EXEM a choisi d’apporter son savoir-faire pour accompagner les élus dans le débat sociétal actuel lié à l’exposition électromagnétique. » explique, Guilhem Astre, Président d’EXEM.

Sur le territoire de Toulouse Métropole, la ville de l’Union projette de déployer l’oservatoire des ondes.

La municipalité de L’Union étudie actuellement l’installation d’un réseau de 4 capteurs. Sa priorité : installer ce dispositif de supervision de l’évolution électromagnétique, afin de proposer à ses administrés de la transparence dans le cadre du déploiement de la 5G. De plus, certains de ces capteurs seraient également installés à proximité des établissements scolaires. L’Union pourrait ainsi devenir la toute première commune de Toulouse Métropole à mettre à disposition de ses habitants ce dispositif de supervision. « La ville de L’Union, située en périphérie de Toulouse, a également engagé une démarche pour équiper son espace public et ainsi permettre la mesure des ondes à l’échelle de son territoire. L’étude est en cours, et nous espérons une mise en œuvre dans les mois prochains. » explique Marc Péré, le maire de L’Union.

Vous souhaitez partager cet article ?